Eglise Catholique en Langonnais
 

 

 

Paroisse d'Aillas
Notre Dame

SECTEUR PASTORAL DU LANGONNAIS

2 rue Saint Gervais - 33210 Langon
Tél. : 05 56 62 32 76 - Fax : 05 56 76 26 93

E-mail : eglisenlangonnais@wanadoo.fr

Relais Pastoral du Pays d'Auros
 

 

EGLISE : NOTRE DAME de Mouchac, origine romane du XII°s., une seule nef et un transept,actuellement nef à cinq travées avec une abside et deux absidioles, les bas-côtés sont. du XVI° -  XVII°s., cloche de 1538, église restaurée en 1843. L'édifice appartint aux Templiers puis aux chevaliers de Malte. Les revenus de la paroisse étaient reversés à La Sauve. La particularité de cette église vient de ce que le chœur n'est pas dans l'axe de la nef, mais légèrement dévié représentant ainsi l'affaissement de la tête du Christ sur la Croix. Portail a voussures doriques, façade à cinq archivoltes à chapiteaux :

Au sud :
1°) homme bicorporé se tenant la barbe au tailloir, homme bicorporé sans. tête
2°) deux personnages la tête en bas marchant sur les mains

3°) feuilles au tailloir homme bicorporé couché

Au nord :
1°) sur la corbeille, deux personnages qui se tirent la barbe, l'un allongé sur le dos l'autre appuyé sur les genoux, au tailloir de part et d'autre d'une tête deux personnages allongés coiffés de bonnet pointu
2°) lion bicorporé à longues jambes
3°) Tobie et le poisson.

Toujours en façade, scène gravée dans la pierre: deux personnages, à gauche un pèlerin en marche, à droite St Jacques avec le Livre, du XII°s.

Modillons de la façade :
1°) femme nue accroupie montrant son sexe, homme dévoré par une tête de monstre, deux poissons tête bêche, tête de boeuf ou de bélier, tête de fauve
2°) homme nu assis entre un bovidé et des poissons, montrant ses attributs, serpent dévorant un fruit
3°) homme faisant la cabriole, animal un bâton dans la gueule, homme dévoré par une tête de monstre, deux poissons tête-bêche, tête de bœuf ou de bélier, tête de fauve, homme nu accroupi, serpent dévorant un fruit.

Signes du zodiaque gravés dans la pierre. Dans une niche au sud, bas-relief carré (deux évêques crossés non mitrés). Au-dessus de la porte huit arcatures feintes.

Intérieur :
Chapiteaux du chœur, St Michel et le serpent, Tentation d'Adam et d'Eve, Daniel dans la fosse assis entre 3 lions lui léchant les mains, oiseaux affrontés. Pietà du XV°s. (de St Martin de Berlin) et fresques du XV°s. repeintes au XIX°s. qui représentent pour celle du chœur: le Christ en majesté et les quatre évangélistes, dans la chapelle sud, St Pierre (le plus visible); cette chapelle était le lieu de sépulture des Albret. Dans la chapelle (absidiole) nord, dédiée à Ste Madeleine, lieu de sépulture des barons de Labescau. Absidiole de droite dédiée à St Michel.

Sur un chapiteau on trouve quatre sonneurs de trompette et la pesée de l'âme confrontée à un diable.

Entre la croisée et le transept nord, à l'est, serpent enroulé, 3 personnages debout, le premier tenant une boule; entre la croisée et l'abside au nord, Daniel assis entre deux lions qui lui lèchent les mains.

Abside de gauche dédiée à St Martin. Très belles armoires à chasubles.

Chemin de croix en lave, venant d'Aurillac en Cantal de 1839. Clocher roman carré exhaussé en 1845, cinq cloches, celle de 1526 provient de Berlin (ex paroisse) une de 1538 (de 1m de diamètre) et trois de 1881. Eglise classée M.H. en 1992.


La façade bien appareillée de l'église et sa construction architecturale l'apparente aux compositions saintongeaises ou charentaises.


Saint Jacques et un marcheur en partance pour Compostelle, car le village se trouvait en bordure de la route vers Bazas, par Mitton et Gajac.

Piétà XVème siècle

Aillas
Canton d'Auros
Superficie : 3513 ha - Population : 684 hab. - Habitants : les Allaissais - Origine du nom : Allius
Le village est descendu dans le vallon vers 1630, à la suite de la destruction du château, et s'étend le long de la grande rue qui jouait le rôle de champ de foire et de marché grâce à sa largeur; un cimetière implanté à l'origine vers l'ouest, autour de l'église est déplacé en 1840.